La réunion tourne court. 49 centimes d’augmentation, les planteurs en colère, Tereos se justifie

La réunion aura duré 2H30 avant de s’achever dans un désaccord total entre les planteurs et l’usinier TEREOS.

Le but pour les planteurs était de négocier le prix de la tonne de canne et obtenir la revalorisation du prix de la tonne de cannes à 45€ au lieu de 39 et la transparence sur les comptes de l’usinier, ses bénéfices & ses marges.

Une délégation de 5 planteurs, constitués notamment de la CGPER et de la FDSEA ont discuté avec 4 représentants de TEREOS. Ce soir , les planteurs ressortent déçus de cet entretien.  Ils voulaient 6 euros d’augmentation par tonne de canne.
Les usiniers leur concèdent : 49 centimes par tonne.

TEREOS se justifie ce soir par voie de communiqué sur cette négociation Convention-Canne, indiquant que les industriels ont fait une première proposition économiquement soutenable pour augmenter le prix de la tonne de canne.

Conformément à l’ordre du jour fixé au calendrier des réunions du CPCS* pour les négociations de la Convention Canne 2017-2021, les industriels ont présenté ce jour :

– les comptes de l’industrie sucrière, comme ils le font traditionnellement,

– les évolutions possibles du prix de la tonne de canne grâce à l’évolution favorable de l’écart technique** dans les sucreries, soit une revalorisation globale de la canne à sucre pour un montant global d’un million d’euros, directement financée par les industriels.

Dans un contexte de marché désormais totalement libéralisé, les industriels se doivent de présenter les solutions économiquement responsables et réalistes, pour converger vers un accord équilibré et soutenable sur le long terme. Le coût de production des sucres sera, dans les années, à venir le seul élément déterminant.

Cette enveloppe de 1 million d’euros supplémentaire correspond uniquement au montant dégagé grâce aux progrès réalisés sur l’écart technique**. D’autres paramètres, pouvant influer sur l’augmentation du prix de la tonne de canne, doivent encore être examinés avec les planteurs et l’Etat lors des prochaines réunions prévues au calendrier. Les industriels ont déjà annoncé qu’ils étudient la possibilité d’augmenter le prix de la tonne de canne dès que le prix du sucre blanc sur le marché européen dépassera un certain seuil.

Ce n’est que lorsque toutes les paramètres auront été conjointement validés, notamment les points précédents et la qualité de la canne livrée, que l’augmentation du prix de la tonne de canne pourra être définitivement fixée.

Ils rappellent qu’ils sont prêts à envisager toutes les solutions, mais que rien ne pourra être fait en dehors des réalités économiques.

Par ailleurs, les industriels soulignent qu’ils ont bien entendu les problèmes des planteurs quant à leurs surcoûts de production : ces surcoûts résultent notamment du choix politique d’un modèle agricole réunionnais maximisant l’emploi local et des surcoûts habituels liés à notre éloignement. Le prix de vente du sucre n’est pas en mesure à lui seul de couvrir tous ces surcoûts. Il appartient à la filière et à l’Etat de rechercher toutes les solutions pour permettre de les atténuer.

Par ailleurs, les industriels prennent acte du fait que les syndicats agricoles minoritaires Jeunes Agriculteurs et FDSEA aient publiquement déclaré que :

– l’enveloppe de 28 millions d’euros servait à « remettre l’industrie sucrière à égalité avec la métropole »

– le prix de la tonne de canne a évolué de 28 % depuis 2006.

Enfin, les industriels rappellent qu’ils souhaitent que tous les leviers possibles pour augmenter la rémunération des planteurs soient étudiés, notamment avec les pouvoirs publics. D’un commun accord, il a été décidé d’avancer la prochaine réunion de travail du jeudi 8 juin au mardi 6 juin.

* Comité Paritaire de la Canne et du Sucre

** écart entre le sucre mesuré et le sucre réellement produit : cet écart a été réduit par des investissements dans les sucreries, et permet aujourd’hui d’extraire un peu plus de sucre par tonne de canne livrée.


Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "La réunion tourne court. 49 centimes d’augmentation, les planteurs en colère, Tereos se justifie"

Notifier
avatar
Trier par:   le plus récent | le plus vieux | le mieux noté
ramasse tes dents!!!
Invité

plus besoin de sonde alors!!!ptdr

Loulou
Invité

Les gros i gagne tjs plus le jamais assez

adeline
Invité

on veut pas de la canne c est du poison le sucre en plus avec le désherbant et les pesticides cela détruit la nature.on veut du zamal des fruits et des légumes bio.

dan97480
Invité

hahahahaaa c déja trop 49 centimes band agriculteur ici i abuse trop su créole

Les Rapetoux
Invité
Par ailleurs, les industriels soulignent qu’ils ont bien entendu les problèmes des planteurs quant à leurs surcoûts de production : ces surcoûts résultent notamment du choix politique d’un modèle agricole réunionnais maximisant l’emploi local et des surcoûts habituels liés à notre éloignement. Le prix de vente du sucre n’est pas en mesure à lui seul de couvrir tous ces surcoûts. Il appartient à la filière et à l’Etat de rechercher toutes les solutions pour permettre de les atténuer…  » Enfin, les industriels rappellent qu’ils souhaitent que tous les leviers possibles pour augmenter la rémunération des planteurs soient étudiés, notamment avec… Lire la suite »
anonyme
Invité
Jamais content . I di s arrete travail a zot meme zot sa broute zot canne apres. Agriculteur jamais content. Na argent gros loto bana i profite bien sa. Regarde legumes comment les cheres. Nena ds zot reserves sa apre i fout sa sur le marcher pou triple le prix. Apres i plaigne meme. Perriode cyclonik pareil avant mover temps i ramasse apre i dit la pluie la abime tt legumes ou bd serres . Allez voit . Ds zot reserve attend de trois jors pou revnd apres. Bd baiseur paket. Sa zot les fort sa. Croit de moune koner… Lire la suite »
ramasse tes dents!!!
Invité

filiere canne c est la mafie
c est a supprimmer
a avoir trop abuser vous l avez detruite la filiere
allez gout !!!!!ptdr

wpDiscuz

Trafic routier

  • 16h31
    Sainte-Marie
    Piéton sur la 4 voies à proximité de Gillot, direction Sainte-Marie
  • 16h06
    Possession
    Piéton qui marche sur la 4 voies, en face de la station de la ravine à marquet, direction l'Ouest
  • 15h24
    Saint-Pierre
    Un pneu au milieu de la chaussée, avant le pont à proximité du Macdo, direction le Tampon
  • 15h08
    Saint-Paul
    Escabeau sur la chaussée, voie de dépassement, sur la 4 voies, avant l'entrée de la ville de Saint-Paul, direction Saint-Pïerre